Modifications apportées sur une Ligne R4B / T4XB par Daniel F6DAN.
 
Vous trouverez ci-dessous une description explicite des modifications apportées par Daniel à l'ensemble cité en titre. Cela représente une somme de temps et de connaissances qu'on a peine à imaginer, saluons ce remarquable travail ainsi que le "Ham Spirit" de Daniel qui founit un CR complet et documenté à notre communauté.

NB: cette étude comporte beaucoup d'images, aussi, afin d'alléger le chargement, ces dernières ne sont visibles que par un lien hypertexte identifié par le marqueur "image".

Par ailleurs, afin de disposer d'un document imprimable, Daniel a élaboré une version PDF que vous pourrez télécharger en cliquant ici


Sommaire :

Modification du R4B

1 – Synthétiseur de Hageman 
2 – Fréquencemètre 
3 – AGC 
4 – Injection du premier mixer 
5 – Noise blanker 
6 – Module DSP
7 – Filtre BF
8 – Interface PC 
9 – RIT
10 – Filtres à quartz
11 – VFO indicator 
Modification du T4XB

1 – Remplacement des tubes PA 
2 – RIT 
3 – Modification de l'AM 
4 – Voyants LSB-USB 
5 – VFO indicator 
6 – Tonalité CW 
7 – Compresseur de modulation 

 

Modification du R4B



1 – Le synthétiseur de Hageman (amicale Drake-QST)


Il y a des erreurs ou modifications à apporter au schéma :

  Sur le circuit intégré double diviseur par deux U4 (74AC74), la patte 10 (preset) ne va pas à la patte3 
mais à la patte 4 (+5 V) ; Le 74AC74 est difficile à trouver, il a été employé un 74ACT74 (temps de propagation plus rapide).

Le pont résistif diviseur R13-R14 de la boucle de phase affaiblit considérablement le signal en sortie, 
en remplaçant ces résistances de 100 Ohms par des 1000 Ohms, le niveau du signal en sortie passe à 
6V crête, ce qui permet de connecter le synthétiseur à la fois sur le R4B et le T4XB, SANS charger en 
extrémité les câbles de liaison.

  Remplacer C3 (22pF) par un ajustable 60 pF afin de pouvoir caler exactement le PLL sur 10 MHz.

  Le filtre en PI de sortie est un peu bas en fréquence, remplacer C21 et C22 (120 pF) par des 100 pF.

  Le -6 V alimentation annoncé délivre en fait du -12 V, ce qu supporte très bien U2.

  Il est nécessaire de pouvoir régler le contraste de l'afficheur LCD (image)

  Les composants se trouvent facilement, pour le VCO (POS100) et le PLL (MC145170D2) ; voir 
Topelec ou Électronique Diffusion.

  Le téléchargement du logiciel et la programmation du PIC 16F876 ne posent aucun problème.

 

2 – Le fréquencemètre (ARTRA-F5RDH-F6BQU-Mégahertz magazine 267 – juin 2005)


Le FP50 se connecte directement sur la prise INJ de la ligne DRAKE.
Le gain de ce fréquencemètre est trop important et détecte des fréquences erronées notamment sur les 
bandes hautes ; ajouter une mini résistance ajustable de 1000 Ohms en série avec R2 (100 Ohms) et 
effectuer le réglage de manière à lire une fréquence correcte sur 28 MHz.

  À propos de l'injection lorsque l'on pilote le R4B par le VFO du T4X, on constate une perte de signal 
d'environ un point S à la réception, ceci peut être résolu en remplaçant le cordon INJ d'origine par un 
câble micro 600 Ohms de bonne qualité.

 

3 – Modification de l'AGC (Amicale DRAKE WB0IQK)

l'adjonction d'un condensateur de 330 nF en parallèle sur C109 (470 nF) améliore effectivement 
l'AGC Slow ; l'AGC Fast est également trop rapide : ajouter un condensateur de 47 nF en parallèle sur 
C108 (1 nF).

 

4 – Modification de l'injection du premier mixer : V2 6HS6 (www.mods.dk)

Le condensateur de liaison (10 pF) est trop faible pour les bandes basses. Le remplacer par un 120 
pF.

 

5 – Le noise blanker

-  Le seuil de déclenchement est trop élevé. Remplacer la résistance de cathode (R66 15k?) de V10b 
(12AX7) en série avec D3 par une résistance ajustable de 22 k? et ajuster la tension à ses bornes à +4 
V, noise blanker en fonction.

 

6 – Installation d'un module DSP (Mégahertz magazine 271 – octobre 2005)

L'installation de ce module implique le déplacement et le remplacement du potentiomètre d'origine (3 
kohms) par un 500 kohms B. (image)

Le module est alimenté en 12 V DC en redressement mono-alternance sur le circuit 12,6 V AC du 
chauffage des tubes et alimente également le VFO (voir ci-après).   (image)

le poussoir et la LED du petit module de commande du DSP ont été remplacés, mais attention à ne 
pas le supprimer totalement car il contient des composants, s'en servir comme plaquette relais pour le 
câblage.

 

7 – Le filtre BF réglable de 50 Hz à 5kHz (Radio-Réf mars 1973 – F6AHY)

Très efficace en CW et même en BLU, son alimentation est prélevée sur le +18 V alimentant Q7. 
Rajouter une résistance de 4,7 kohms 5W en parallèle sur R137 (10 kohms 2W) et deux diodes zener 9 V en 
série.

 

8 – L'interface PC pour décodage de la CW (Cwget téléchargé sur www.radioamateur.org)

  Son alimentation se fait également en +18 V ; le petit transfo de ligne téléphonique 600 Ohms 3kHz à 
pour but de travailler en basse impédance et d'isoler le PC du récepteur. L'ampli OP utilisé est un 
MC4558, il accepte les basses impédances, ce qui n'est pas le cas des UA741 ou TL081. (image)

 

9 – Adjonction RIT


Pour cela, il faut modifier le VFO mais sans avoir à le déposer complètement (voir photo). (image)

Il sera alimenté en 12 V (commun au DSP) et donc impératif de supprimer R85 (4,7 kohms  5W) et de 
connecter le 12 V sur R69 (6,8 k
ohms) et R71 R160 (100 ohms). (image)

  Fonctionnement :
Le condensateur ajustable CAL sert à rattraper la fréquence d'émission, la commutation par relais se 
fait automatiquement par utilisation des -40 V de la ligne MUTE ;
Son réglage est simple : la fréquence de réception doit être la même RIT off et RIT sur 0, la mise en 
fonction du RIT se fait par une lamelle de bronze fixée au bout du CV dont le rotor est relié à la 
masse et une bille frottant sur le circuit imprimé avec à droite de la courbe décrite un trou conique 
ébavuré de son cuivre afin de pouvoir mettre le RIT hors service ; un voyant à LED clignotante 
signale l'utilisation du RIT.

  L'ensemble VFO-RIT a été isolé thermiquement, constitué d'une plaque d'inox brillant (réflexion des 
infra-rouges) devant les tubes situés à l'arrière du VFO et d'un isolant pour soudure au chalumeau 
collé sur la plaque d'inox. L'isolation thermique et l'alimentation en 12 V a réduit de façon importante 
la dérive en fréquence et ce dès la mise sous tension. Petit défaut, la linéarité du cadran qui était 
d'environ 1 kHz est passée à 4 kHz (le fréquencemètre compense).

  Le RIT a également été implanté dans le T4XB.

 (image - 1)   (image - 2)   (image - 3)   (image - 4)

 

10 - Adjonction de filtres à quartz (Drake Museum – R4B –K1ZND)


  Cela se fait très bien à condition de récupérer un T4-T4X-T4XB-T4XC ; on en trouve en permanence sur 
EBAY USA à des prix abordables.

  La commutation se fait par quatre relais DIL, le tout s'intègre très bien à coté des transfos d'accord ; les 
relais sont commandés par deux micro-rupteurs mis en service par la modification de la tringlerie avec 
ajout de cames.

  La position 4,8 KHz à été conservée par mise hors circuit des filtres à quartz, deux voyants LSB-USB 
ont été connectés sur l'un des relais.

  Compte tenu du positionnement de ces filtres entre deux changement de fréquence, c'est le filtre LSB 
qui fonctionnera en USB et vice et versa, en effet un changement de fréquence inverse la bande 
latérale.

  L'alimentation 12V des relais est indépendante de celle du VFO afin d'éviter les « clocs » 
intempestifs.

  Par le jeu du croisement des filtres à quartz et du Pass-Band tuner, on dispose d'une bande 
passante variable .
(image -1)  (image - 2)  (image - 3)  (image - 4)  (image - 5)  

 

11 – Modification du VFO indicator

  Le petit voyant orange est peu visible, il est préférable de disposer d'un éclairage intégral du cadran 
VFO (comme sur la ligne C). Pour ce faire, supprimer le néon et le remplacer par une résistance de 68 
kohms et effectuer le montage selon le schéma ci-après, l'alimentation 12 V étant la même que celle de 
commande des relais.
(image)

 

Modification du T4XB


1- Remplacement des tubes du PA (Amicale Drake – K5DKZ)
Il est possible de remplacer les 6JB6 par des 6146, ça fonctionne très bien du premier coup, ce montage 
n'a rien de nouveau puisqu'on le trouve tel quel dans le radioamateur handbook de 1976 (p 181). Par contre 
inutile d'aller bricoler comme il est demandé dans l'alimentation AC4 sinon on ne peut plus obtenir les –48V 
nécessaires à la polarisation des tubes ainsi que l'indique le data sheet du tube 6146. La puissance obtenue 
va de 90 à 130 W CW .

Cet article de K5DKZ fait référence à un mauvais fonctionnement de l'ALC, c'est absolument faux : un 
voltmètre électronique 100 Mohms connecté sur la ligne d'ALC (anode 6 de Vlb) donne –18V sur un coup 
de sifflet dans le micro alors que si l'on installe comme demandé une résistance de 15 kohms en parallèle 
sur R9 (1 Mohms) on n'obtient plus que –5V , la comparaison faite avec le T4XC ne tient pas dans la 
mesure ou l'ALC du T4XB est obtenue par mesure du courant de grille du PA alors que sur le T4XC 
elle est obtenue par détection de la HF en sortie du PA. Les 6146 sont beaucoup plus faciles à trouver 
que les 6JB6, ce sont des tubes spécifiques émission alors que les 6JB6 sont des tubes TV et partent 
beaucoup plus vite en avalanche .

A noter qu'il est vivement conseillé d' intercaler un fusible rapide de 200 mA dans l'alimentation +650V des 
tubes du PA.

(Image)

 

2 - VFO-RIT

Comme décrit précédemment pour le R4B le T4XB à été équipé d'un RIT dans les même conditions.
Pour alimenter le VFO en 12V (sauf le relais qui possède son alimentation indépendante ) il faut :

supprimer R64 (6 Kohms 5W) et relier le VFO au +12V régulés et obtenu par redressement 
monoalternance pris sur le 12 Vac du chauffage des tubes ;

supprimer la liaison qui va de R40-C90-D6-R46-R48 du VFO à la galette S2a du commutateur 
TRANSCEIVE et remplacer cette liaison par un condensateur de 100 nFallant de S2a à la grille 
(1) de V8 (6HS6) sinon on entend apparaître des oiseaux indésirables et le fréquencemètre détecte 
des valeurs érronnées notamment lorsque le commutateur TRANSCEIVE est en position RCVR. 
Cette mise à la masse à pour but à l'origine d'arrêter le VFO du T4XB en position RCVR. 
Dommage pour la dérive en fréquence ce qui n'est plus le cas avec cette modification qui empêche 
le signal du premixer V8 (6HS6) de parvenir à la prise INJ.

 

3 - Modification de l'AM (Amicale Drake – WB4HFN)
 
sans problème : permet de régler la puissance HF en AM .

 

4 - Voyants LSB-USB
pour faire comme sur le R4B , deux voyants on été installés sur le T4XB.

leur commande se fait par une came installée sur le commutateur SIDEBAND commandant un micro-rupteur inverseur alimenté en 12V.

 

5 - Modification du VFO indicator

  Comme sur le R4B en remplacement du néon orange (à supprimer ainsi que R100 33 Kohms) ; le 12V 
nécessaire est le même que celui alimentant le RIT.

  Attention : à l'origine les deux ampoules d'éclairage étaient en série.
(image) 

 

6 - Ajustement de la tonalité de la note CW

remplacer Cl (10pF) par un condensateur ajustable de 30 pF.

 

7 - Compresseur de modulation

  Un compresseur de modulation audio à été intégré au T4XB , ça fonctionne très bien même si son 
fonctionnement par mise à la masse de l'entrée micro peut paraître « barbare », la distorsion est très 
faible et le taux de compression est d'environ 40 dB ; seul inconvénient le VOX est pointu et 
difficile à régler le remède consiste à réduire le gain de l'ampli VOX en polarisant la cathode (3 de 
VIOa 6EV7) à environ +6V lorsque le compresseur est en fonction.

  Il est alimenté en 12V provenant du VFO.

  Pour l'implantation mécanique le condensateur double C140 10mF 25V et C129 60mF 250V à été déplacé et séparé : C140 à été soudé directement sur le support du tube V10 (6EV7) et pour C129 il y a largement la place sous le chassis compte tenu de la réduction importante de la taille des composants modernes. 

Note : sur les schémas de compresseurs on voit très souvent l'utilisation de micros électrets, c'est une hérésie : 
ces micros sont omnidirectionnels, il est préférable d'utiliser un bon micro dynamique unidirectionnel, 
surtout avec un compresseur .
(image - 1)   (image - 2 )   (image - 3)  

 

En conclusion :


Pour terminer, il est évident que toutes ces modifications n'ont pu être faites sans un labo conséquent, voilà celui de l' OM :
   oscilloscope 2x 60 MHz Tektronix 2215,
   générateur RF 50KHz à 50M1Hz Métrix 931E,
   générateur BF Philips PM5130,
   voltmètre RF 200 MHz Général Radio 1803A,
   voltmètre 100 Mohms CRC VL181,
   fréquencemètre Sélectronic 3380B,
   charge fictive Heathkit HN31F,
   multimètre Métrix 462C.

Enfin un conseil : ne pas hésiter pour 25 euros à acquérir le CD ROM de K4OAH (lien sur Amicale Drake), 
c'est une véritable encyclopédie et de plus la qualité des images, textes et schémas est excellente !
 


Voir image taille normale
face arrière 1
face arrière 2
face avant
Châssis

 

 

        

 


Accueil

Les modifications

 Remplacements de composants osbolètes, estimation du prix etc.


 




Me contacter





 
Révision 01 du 20/11/2006  


Le site des utilisateurs des matériels d'émission-réception DRAKE
Site créé et maintenu par F6CRP
http://perso.wanadoo.fr/f6crp