Station d'émission-réception expérimentale           F6CRP   IN96KE        46°11'02" N  - 1°09'57" W

Dernière mise à jour le19/05/2004

Mon coin "Antiquités" que je souhaite d'ailleurs développer, si vous avez (à bas prix, je ne suis hélas pas riche) un vieux Drake, faites moi signe, je suis preneur. 
Cette activité passionnante est hélas onéreuse, les heureux propriétaires d'engins tels que ceux que je recherche les gardent précieusement. Enfin, on ne sait jamais, pris de pitié, vous allez peut-être me vendre votre vieux coucou à tubes qui n'a pas tourné depuis 10 ans (ou +!). Si vous souhaitez voir un vraie collection (ce type doit être dingue) allez
visiter ceci.

En résumé je suis un



  
Cliquer ici pour une image détaillée (250 ko)

Drake R4C / T4XC

Et voici un de mes rêves réalisé! Je suis depuis peu l'heureux propriétaire d'une ligne Drake R4C T4XC (serial number  28735/ 21178). On appelait cela le Collins du pauvre autrefois et croyez moi, il fallait déjà être passablement argenté pour s'offrir ce genre de jouet. En 1975 une ligne complète valait trois mois de salaire d'employé, inutile de vous dire que la diffusion n'a pas été colossale.
Sur le plan technique, c'est bien foutu, les résultats sont très honorables  et on trouve sur le récepteur un PBT et un Notch. Sur le mien je dispose en plus des filtres 1500 et 500 Hz pour la CW. L'ensemble est hybride (tubes transistors), l'émetteur sort très tranquillement 100W sans pousser et Drake offre une foule de possibilités de télécommandes diverses et variées comme le trafic en split par exemple. En fonction transceiver, on peut choisir d'utiliser la commande de l'émetteur ou celle du récepteur. Bref, je suis content de mon achat...  

Comme un collectionneur ne se lasse jamais et que je trouve cette ligne merveilleuse, j'en ai acquis une seconde.


Drake MN2000

Et là, il s'agit de la MN200, la fameuse boîte de couplage prévue pour laisser transiter une puissance de 2kW ce qui commence à bien faire. Très joli matériel permettant de connecter deux antennes à l'émetteur, de passer en direct sur l'une ou l'autre. Je peux vous assurer que c'est très correctement dimensionné à l'intérieur...


Drake TR7 - MN7 - RV7 - MS7

Et dans la continuité 
il me fallait un TR7 (n°7600), car quel passionné de Drake peut vivre sans l'ultime produit de la marque ? C'est chose faite, j'ai longtemps cherché car d'une part ces appareils ne sont pas si nombreux que des TS450 et d'autre part les propriétaires pensent détenir un trésor. Rappelons quand même que ces engins ont en moyenne 20 ans et qu'il est difficile de payer plus cher un TR7 d'occasion qu'un transceiver moderne neuf !!!
Depuis novembre 2002, j'en possède un second (n°8540), en superbe état et muni du filtre CW 300 Hz,  cet engin appartenait à ON6VG, merci Gilbert.


Drake TR4

Et voici mon TR4 n° 27173 qui a appartenu à ON4QH. C'est un modèle qui doit se situer grosso-modo milieu de série des TR4 avant l'apparition dur TR4C. On retrouve l'architecture classique TRx avec la FI sur 9 MHz, les deux filtres à quartz, les 3 6JB6 au final. Ces engins sortent du jus, attention aux tubes qui sont rares. J'ai installé deux ventilateurs en extracteurs d'air au dessus de la cage PA, cela fait un bruit d'enfer mais l'ensemble du transceiver et totalement froid malgré les 20 tubes... C'est extraordinaire de trafiquer avec un engin pareil.

J'ai eu la chance de bénéficier d'un don, d'un cadeau en l'occurrence François F1CDW m'a donné un TR4, n° de série 27133. D'ailleurs le destin est joueur car je possède les n° 27133 et 27173, ces deux appareils ont probablement été construits la même semaine certainement en 1967.


Atlas 210X

J'ai acquis en 2000 un
ATLAS 210X. Seuls les anciens peuvent encore se souvenir de ce génial transceiver des années 75/80. J'ai retrouvé sur le REF une publicité datant de 1976, c'est vous dire si c'est récent. Cet appareil avait la réputation d'être agréable en réception et je le confirme.  Sortant 75 -80 W en émission, l'engin couvre le 80-40-20-15 et 10m. Il n'y a pas de miracle est tout ceci est dû à une conception bien pensée. C'est un simple changement de fréquence, (MF sur 5.5 MHz), pas d'étage HF, mélangeur à diodes en anneau. Au moment où les constructeurs japonais se battaient, dans les réclames à coups de 0.12 µV ou de 0.18 µV de sensibilité pour X dB de rapport signal/bruit, Atlas Radio concevait un récepteur antinomique et bien plus performant! 


Sommerkamp FT277 (Yaesu)

Pour Noël 1978, j'eus la chance d'ouvrir un joli paquet contenant un FT277E (FT101) tout neuf. Je découvrais là mon premier transceiver à moi, à moi tout seul, car auparavant j'utilisais le brave TS510 de mon papa. A l'époque c'était considéré comme un must en réception mais il faut bien reconnaître que les critères d'évaluation étaient plutôt fantaisistes car ce récepteur se sature pour un oui ou un non.
23 ans plus tard, il est comme neuf (vraiment), je n'ai pas encore changé les tubes du PA (2x6JS6), pas plus que le driver d'ailleurs (12BY7) et poussée dans ses derniers retranchements (ce qu'il ne faut pas faire) la bête sort 170 W !


Heathkit HW101

Mon second Heathkit, le HW-101.Il est arrivé à la station le 28/12/2000 et à vrai dire pas vraiment en bon état. Une fois mis sous tension, l'engin aimait à s'arrêter quand bon lui semblait, il ne sortait rien ou presque, le VFO semblait ne pas agir. Après pas mal d'heures de travail il est à la norme hormis sur le premier segment de la bande 28 MHz, l'oscillateur ne veut absolument pas démarrer. Ce type de transceiver a été produit entre 1972 et 1982 et a permis à pas mal de radioamateurs de se former en construisant leur kit.  L'engin chauffe à ravir (pensez, 20 tubes) et les performances ne sont pas si mauvaises que cela. Quel plaisir que d'utiliser ce vénérable engin en trafic, c'est comme une vieille guimbarde que l'on refait rouler avec précaution et délicatesse.


Heathkit MOHICAN GC1

Ce récepteur a été produit par Heath entre 1963 et 1968, c'est devenu aux USA une véritable pièce de collection car ce récepteur est certainement le premier récepteur portable de grande diffusion produit. Il couvre de 600 KHz à 30 MHz sans trou, of course, détecte l'AM et la SSB/CW, ne consomme rien, (l'autonomie des batteries internes permet 40 H d'écoute). Il possède une antenne incorporée (que je n'ai pas) et ne demande qu'un bout de fil de 2 mètres pour écouter vos QSO favoris. (au delà, ça transmodule d'enfer).
Sur le plan technique il est difficile de faire plus simple (hormis la galène peut-être), on trouve en partant de l'antenne un préampli avec un AF115 ( ah oui ce sont des PNP) avec circuits accordés en entrée et sortie, puis le mélangeur toujours avec un AF115. 


LAS Provence

Il s'agit d'un émetteur-récepteur Provence produit par la société LAS de F5LS qui est récemment disparu et à qui je rend hommage ici. C'est l'appareil qui a permis le développement de la SSB sur 144 MHz dans les années 70-80. Avant il n' y avait rien ou presque (Chez Braun on trouvait le SE600 qui coûtait une fortune !), les stations étaient "amateur" en modulation d'amplitude ou de fréquence, pilotées quartz. On appelait sur une fréquence et on balayait la bande. Cet appareil entièrement transistorisé sortait 8/10 W en SSB/AM/FM/CW. C'était exceptionnel pour l'époque. Celui que vous voyez ici est le mien, il date de 1973 et fonctionne toujours. 


Siemens D2006

Cette grosse boîte que vous pouvez observer est un récepteur de mesure Siemens datant des années 75 et réformé par mon Pro. Ces récepteurs servaient à analyser les voies téléphoniques tous les 16 KHz que l'on appelait les "courants porteurs". Naturellement ces récepteurs dorment depuis de nombreuses années suite à la disparition de l'analogique. A ma grande surprise, ces récepteurs donnent d'excellents résultats en déca grâce à une conception judicieuse. Le RX comporte 3 changements de fréquence, dernière MF sur 100 KHz, l'entrée se fait sur un préampli commutable et par un atténuateur variable à 12 positions par bonds de 10 dB. Cet atténuateur commute également une chaîne d'atténuation dans la partie MF. Les mélangeurs sont réalisés avec des diodes HP2900 et transfos, quant aux filtres, surprise surprise, on trouve 1 filtre à quartz 80 Hz (un poil pointu quand même pour trafiquer) et un filtre self-capacités de 3 KHz.


                          
if you vant to visit my site, (i have many interesting things to show, i am mainly a VHF/UHF weak signal Ham) click here.

Pour les francophones qui seraient arrivés sur cette page, cliquez ici pour la visite du site car j'ai une quantité impressionnante de choses à vous montrer.

 


Back to F6CRP homepage - English version