Alimentation 13 - 14V  25A continus


Description

   
Ne soyez pas surpris, c'est l'alimentation Drake du TR7. Quand j' ai acheté mon TR7, l'alimentation 12V était HS, le vendeur m'avait prévenu. Une fois la bête ouverte j'ai pu constater que la carte régulation avait été enlevée.(à moins qu'elle n'ait été transformée en morceau de charbon et que le propriétaire ai jugé que cela faisait désordre.) Donc, il fallait en refaire une, c'est chose faite.
Pour les transistors, on peut les remplacer par des équivalents facilement trouvables :
2N3566 : BC107
2N4402 : 2N4403
2N5060 : 2N5060 à 5064
2N5301 : 2N3055 ou mieux 3772

Ce qu'il faut noter c'est que la régulation est alimentée par un enroulement indépendant, ceci est important, tension alternative de sortie +/- 20V. Vous trouverez ci-dessous le CI de la carte régulation que j'ai refaite.  N'omettez pas les résistances d'équilibrage dans les émetteurs des ballasts de même que les 4 résistances de 10 k 2W qui serviront à la disjonction. Le thyristor en sortie sera un modèle susceptible de débiter 50A, c'est un composant fondamental, sans lui votre alimentation n'est plus sécurisée en tension. drake a prévu une sortie auxiliaire protégée par un fusible de 1A, libre à vous de câbler ou pas. Cette alimentation est protégée en courant et tension. Le seuil de disjonction est fixé par la valeur de la zener (15 V). Deux résistances variables montées en potentiomètre permettent d'ajuster et la tension de sortie et le courant de disjonction. Attention les réglages interagissent. Si le courant débité dépasse la valeur fixée (CC accidentel ou thyristor commandé), la sortie 4 du LM723 passe à 0 ce qui provoque la conduction du 2N4402 et la gâchette du thyristor 2N5060 se trouve commandée. Le thyristor étant passant, la base du 2N3566 est mise à la masse ce qui annule l'alimentation du LM723, la base du TIP31 de commande des ballasts se retrouve à la masse et tout s'arrête. Il faut couper l'alimentation et la débrancher du secteur pour réinitialiser l'ensemble et redémarrer. 

Circuit imprimé de la carte régulation :

 Voici le circuit imprimé de la carte régulation. Ce CI est vu côté cuivre à l'échelle 1. les dimensions finales du CI sont de 110 * 90 mm. Sur la vue ci-dessous, vous pourrez voir l'implantation des composants par transparence, c'est à dire que vous regarder le circuit imprimé côté soudure et que les composants apparaissent à travers le CI. Ne maîtrisant pas encore ce génial programme, je n'ai pas fait attention a ce petit détail et j'ai implanté côté cuivre alors que j'aurais dû implanter côté composant avec le cuivre en transparence... Erreur de jeunesse.

Donc faites bien attention au sens de branchement des semi-conducteurs, les électrodes sont correctement repérées sur le dessin. 

Réglages et mise au point :

En supposant que tout soit câblé correctement, la première chose à faire sera de régler le niveau de tension souhaité et le courant de disjonction. Comme les résistances sont en série, ces réglages interfèrent entre eux, c'est normal.

Il est possible que votre alimentation ne sortent au démarrage qu'une tension ridicule (entre 1 et 2V), il y a fort à parier que la disjonction de tension soit déclenchée. Mesurez la tension disponible sur la broche 11/12, elle devrait être à 0 dans ce cas de figure. Pour corriger le défaut manoeuvrer le potentiomètre de réglage de tension. Si vous n'arriviez pas par le potentiomètre à la plage de tension souhaitée, changer la résistance fixe de 4,7K (broche 4  et masse) par une 5,6K. Une fois la tension de sortie souhaitée obtenue, commencez par charger l'alimentation par des résistances pour évaluer le courant de disjonction. A titre indicatif, pour une tension de 13V en sortie, il faut une résistance de 0,4 ohm pour provoquer un courant de 32A en sortie. C'est la valeur recommandée par Drake pour le TR7. Sur l'implantation ci-dessous, les "µF" n'ont pas voulu s'imprimer correctement, il apparaît pour un condensateur de 10 µF 35V un 10F 35V. 
Le schéma fait apparaître un condensateur de 100 µF 50V en tête derrière le redresseur secondaire (pour le 723), cette valeur a été portée à 470 µF sur les versions ultérieures, cette modification est prise en compte sur l'implantation.
                              

 

Implantation des composants vus par transparence