Accesoires pour FT897


 


1 - Présentation



Bien que cet émetteur-récepteur soit destiné à un usage portable/mobile, il n'en demeure pas moins utilisable en fixe avec les contraintes d'utilisation liées à sa conception. Par exemple, si vous souhaitez réduire votre puissance, il faut impérativement passer par un menu, effectuer le changement et le valider. Ceci n'a rien de commun en termes d'aisance avec l'habituel potentiomètre que l'on trouve sur des appareils moins compacts.
D'où l'idée d'apporter quelques éléments de confort à cet appareil, avec comme principe intangible de ne pas modifier ce dernier et d'utiliser seulement les entrées sorties fournies par le constructeur.

Notre interface réalisera les fonctions suivantes :

- réglage en continu de la puissance (500 mW à 100W) par le biais d'un potentiomètre
- passage en émission avec porteuse pour réglage d'une boîte couplage ou ampli par une seule commande quel que soit le mode
- tension +5 V ou mise à la masse disponible pour commande de séquenceur, amplificateur ou préamplificateur par bande 
- S-mètre / indicateur de puissance analogique




2 - L'alimentation 



Comme cette interface sera exclusivement utilisée en fixe, elle sera alimentée par le secteur d'autant que nous avons besoin d'une alimentation positive et négative.

La figure 1 présente un schéma très classique, la régulation est confiée à deux régulateurs 5 V, l'un positif, le 7805, l'autre négatif, le 7905. Cette alimentation requiert un transformateur à deux enroulements et point milieu, si vous aviez des difficultés à vous procurer un tel modèle, il est toujours possible d'utiliser deux transformateurs et de réaliser deux alimentations séparées en mettant les masses des alimentations positive et négative ensemble. La puissance du transformateur n'est pas un problème, la consommation est vraiment minime, n'importe quel modèle pourvu de deux enroulements fournissant entre 2 x 6 V et 2 x 9 V conviendra.


 

 



3 - La commande de puissance



Yaesu (ne devrait-on pas dire Vertex Standard ?) a mis à disposition sur la face arrière une entrée dénommée Acc (cf. page 18 du manuel) qui permet de réaliser deux choses intéressantes :

a) en réunissant la nuque du jack 3,5 mm stéréo avec le corps qui est à la masse, l'émetteur passe en émission et en porteuse, quel que soit le mode utilisé ce qui est très commode.
b) en injectant une tension comprise entre -4,4 V et 0 V sur la pointe du jack 3,5 mm qui correspond à la commande d'ALC, la puissance évolue du minimum vers le maximum. 






Le montage est très simple, K1 fait passer le FT897 en porteuse tandis que K2 injecte une tension négative par rapport à la masse sur la pointe. Cette tension est ajustable par le potentiomètre dont la valeur n'est pas critique. Si K2 est déjà commuté, vous passerez en porteuse par K1 à la puissance déterminée par la tension d'ALC ce qui est plus prudent quand il s'agit de régler un PA ou une boîte d'accord.


4 - Le décodage des bandes 



Si vous utilisez votre FT897 en décamétrique et V/UHF, vous aurez certainement besoin d'une tension (ou d'une mise à la masse) qui sera fonction de la bande utilisée. Cette information servira à commuter les séquenceurs, les amplificateurs, les préamplificateurs, les commandes de relais coaxiaux etc.
Le FT897 dispose d'une broche TX GND, cette sortie est mise à la masse quand l'appareil passe en émission. L'inconvénient c'est que si vous utilisez cette sortie pour commuter par exemple un relais coaxial pour le 144 MHz, quand vous passez en émission en décamétrique, le relais est activé, ce qui n'est pas acceptable. 

La solution proposée ici consiste à décoder les informations fournies sur la sortie LINEAR (qui est aussi la sortie CAT/Tuner). Ces informations sont fournies sous forme 4 bit, en passant de BCD vers hexadécimal et en utilisant un décodeur démultiplexeur, on obtient une tension par bande utilisée. J'ai regroupé toutes les bandes décamétriques par le biais de diodes, les sorties 50/144/432 MHz sont individualisées. 

Chaque sortie est ensuite routée soit directement, on dispose ainsi d'une commande positive, soit vers l'entrée d'un inverseur pour une commande négative. J'ai ajouté cette possibilité car ayant construit mes interfaces de commutation avec séquenceur il y a longtemps, à l'époque de l'IC202, les commandes s'effectuent chez moi par de tensions positives, ce qui n'est pas le cas de tout le monde. De plus cette information pourra être exploitée ultérieurement pour mise en route automatique des interfaces en fonction de la bande et télécommandes diverses, mais il s'agit là d'une autre histoire...




Début (MHz)

Fin (MHz)

D

C

B

A

Bande

Sortie MC74HC4514

Broche n°

Inconnu

Inconnu

0

0

0

0

 

Y0

11

1,5

2,5

0

0

0

1

160 m

Y1

9

2,5

4,7

0

0

1

0

80 m

Y2

10

7,7

7,5

0

0

1

1

40 m

Y3

8

 

7,5

10,5

0

1

0

0

30 m

Y4

7

10,5

14,5

0

1

0

1

20 m

Y5

6

14,5

18,5

0

1

1

0

17 m

Y6

5

18,5

21,5

0

1

1

1

15 m

Y7

4

 

21,5

25

1

0

0

0

12 m

Y8

18

25

33

1

0

0

1

10 m

Y9

17

33

56

1

0

1

0

6 m

Y10

20

76
118
137

108
137
164

1

0

1

1

 
2 m


Y11


19

 

420

470

1

1

0

0

70 cm

Y12

14

0,1

0,5

1

1

0

1

VLF

Y13

13

0,5

1,5

1

1

1

0

LF

Y14

16

Inconnu

Inconnu

1

1

1

1

 

Y15

15


Il convient, pour que le montage fonctionne, de configurer la sortie CAT/TUNER en position TUNER, ceci sera réalisé par l'appel du menu n°20, la valeur par défaut étant positionnée à CAT. Le tableau ci-dessus présente les niveaux (haut = 1, bas =0) disponibles sur les broches de la fiche mini DIN 8, la sortie du MC4514 qui bascule à l'état haut en fonction de la bande ainsi que la broche correspondante.



Exploitation de l'information :

Nous possédons maintenant une tension qui est fonction de la bande utilisée et d'une mise à la masse fournie par la sortie CAT quand l'émetteur passe en émission. Il convient de faire en sorte que l'utilisation de ces deux informations permette de commander les accéssoires de notre station. 
 

 

Décodage de bande

Information TX

Sortie souhaitée

Réception

1

1

0

Emission

1

0

1


On voit qu'il s'agit d'une classique fonction NON ET. Afin de prendre en compte d'autres états sur les entrées (quand par exemple les interfaces VHF sont sous tension et que vous trafiquez en décamétrique), voici une solution utilisant la tension positive issue du système de décodage de bande, il y en a d'autres. La sortie fournit un + 5 V lors du passage en émission, si vous souhaitez une mise à la masse, il suffit d'omettre la dernière porte montée en inverseur. Le circuit utilisé est un classique CD4011, la porte NAND est universelle, on peut réaliser toutes les fonctions en couplant judicieusement les entrées-sorties. Il faudra dupliquer ce montage autant de fois que nécessaire en fonction des bandes de fréquences (décamétrique, 50, 144, 432 MHz), si vous ne souhaitez commuter que pour le 144 MHz, un seul montage suffira naturellement.

 


 

5 - Le S-mètre

 

Un instrument analogique, c'est quand même bien plus esthétique qu'un bargraph. Yaesu a tout prévu, il n'y a qu'un simple jack 3,5 mm à câbler. En fonction de la résistance interne de l'appareil utilisé, il faudra placer en série une résistance ajustable. En appelant le menu 60, et en positionnant la valeur à FS, vous disposerez d'un signal de calibrage (1 mA à pleine échelle) pour réaliser le réglage, c'est très bien pensé et commode.

 




6 - Réalisation 



Il y a peu de composants, le gros du travail consiste essentiellement à câbler des jacks, interrupteurs et autres diodes. J'ai réalisé mon exemplaire sur de la plaquette perforée. Cette méthode, plus simple que la réalisation d'un circuit imprimé, demande néanmoins du soin.

Pour réaliser la masse, j'ai taillé une plaque de circuit imprimé elle-même vissée sur la platine, toutes les masses se raccordent ici. Il faut rappeler que la masse est commune aux deux alimentations. A ce propos, faites attention aux brochages des régulateurs, ils ne sont pas identiques.

Concernant les cordons allant vers le FT897, il est recommandé de les réaliser en câble blindé, c'est une sage précaution dans un environnement HF.




Voici un exemple de ce que l'on peut réaliser





L'interface en phase de finition 

,


7 - Mise sous tension 


Comme notre interface va être reliée à un appareil onéreux, il convient d'être prudent et d'opérer certaines vérifications avant tout raccordement.

Attention : ce montage est alimenté par le secteur, soyez attentif lors de vos manipulations

- Ne pas insérer les circuits intégrés dans leurs supports
- Mettre sous tension et vérifier les tensions +5 V et - 5V par rapport à la masse
- Vérifier la tension négative sur le curseur du potentiomètre de 10 k?. Cette dernière doit évoluer entre -5 V et 0 V.
- Vérifier que l'interrupteur de passage en porteuse met bien à la masse la nuque du jack
- Insérer les circuits intégrés
- En vous référant au tableau ci-dessus, appliquer les niveaux voulus sur les entrées du MC4514 et s'assurer que la bonne sortie passe du niveau bas au niveau haut pour chaque bande. Vérifier également que l'inverseur CD4049 fonctionne correctement (niveau inversé par rapport à la sortie du MC4514).

Si tout est correct, commencez par raccorder le jack de la prise accessoire et procédez aux essais. Préalablement, configurer le niveau de puissance à 30 W. Passez en émission en porteuse, activez la commande d'ALC et réglez la puissance. Cette dernière doit être réglable entre pratiquement 0 et 30 W. Si tout fonctionne normalement, vous pouvez repasser le transceiver en puissance maximale.


Raccordez maintenant la mini DIN 8 broches, placez un voltmètre sur la sortie décamétrique de l'interface, broche " commande positive " et en SSB, sans moduler, passez brièvement en émission. La sortie doit basculer. Refaites cette opération pour toutes les bandes.

Il ne reste plus qu'à régler le s-mètre à l'aide du menu n°20 comme déjà décrit.


Conclusion :


Ce montage n'offre aucune difficulté, il demande seulement un peu de concentration lors de la réalisation. Procédez à toutes les étapes de vérification avant tout raccordement. Voilà un projet " de week-end " comme disent nos amis d'outre-atlantique qui peut meubler agréablement une fin de semaine pluvieuse. Bonne réalisation.


Liste des composants :

1 - MC4514 ou MC74HC4514
1 - CD4049
1 - CD4011
1 - 7805
1 - 7905
1 - Transformateur 2 x 6 à 2x 9V
1 - Fusible 250V 200 mA
1 - Pont de diodes (tout modèle de petite puissance convient)
4 - Condensateurs 470 µF
2 - Condensateurs 100 nF
2 - Condensateurs 10 nF
1 - Led rouge ou verte
1 - Potentiomètre linéaire 10 k? 
6 - Résistances 10 k?
12 - Diodes 1N4148 (ou tout autre type petits signaux)
1 - Jack 3,5 mm stéréo
1 - Jack 3,5 mm mono
1 - Fiche mini DIN 8 broches
3 - Interrupteurs 1 circuit
1 - Galvanomètre (toute valeur entre 50 µA et 1 mA)

Révision 01 du 29/04/2005


 

Retour vers la page d'accueil du site F6CRP
Retour vers la page d'accueil du traité d'électricité et d'électronique

Conception-réalisation : Denis Auquebon F6CRP